L'eau
L'eau

L'eau

AccueilDossiers thématiques › Bibliographie
Articles de Presse

Accès rapide 2003 - 2005 - 2006 - 2007

2003:

 

Nettoyage des berges du Tech au village du Tech

Face au constat d’un nécessaire entretien du Tech dans la traversée de la commune, M. Claude PUIGT, Maire et M. Henri SICRE, Président du SIVU de Gestion et d’Aménagement du Tech ont initié la mise en œuvre d’un chantier de restauration et d’entretien de la végétation et du bois mort en lit et en berges du Tech. Ce chantier réalisé par les entreprises Corominas et Da Silva/ Da Rocha sous contrôle de M. Jacky SASTRE représentant la Police de l’Eau, a couvert un linéaire de berge d’environ 850 mètres entre l’amont de la centrale hydroélectrique et l’aval du passage à gué du village. Dans un secteur sensible aux ravages causés par les crues (l’Aiguat de 40 est encore bien implanté dans les mémoires), les objectifs de l’intervention du SIVU du Tech étaient clairs : limiter les risques de création d’embâcles et éviter le basculement des arbres de gros diamètre pouvant déstabiliser les berges et plus particulièrement les enrochements de la centrale hydroélectrique. A ces objectifs d’ordre sécuritaire, s’ajoutait un projet d’ouverture du milieu et plus particulièrement d’accessibilité des berges aux pêcheurs à mobilité réduite émanant de l’Association de Pêche (AAPPMA du Tech). Pour encourager la réalisation de ce parcours de pêche, plusieurs accès ont été débroussaillés et le peuplement boisé a été éclairci. Ce type de chantier nous rappelle les différents objectifs inscrits au Contrat de Rivière, bien entendu la protection des personnes et des biens mais également la mise en valeur de ce magnifique cours d’eau qu’est le Tech.

TRAVAUX DE RESTAURATION ET D’ENTRETIEN DU TECH DANS LA TRAVERSEE D’AMELIE LES BAINS
 

Durant le mois d’avril 2003 un chantier de restauration et d’entretien des berges et du lit du Tech a été réalisé par le Syndicat Intercommunal de Gestion et d’Aménagement du Tech sur la commune d’Amélie les bains / Palalda entre la passerelle de Palalda et le pont du gymnase. Celui ci fait suite aux travaux réalisés en janvier et février 2003 sur le secteur de l’Alzine Rodone. D’un montant de 15 000 € HT, les réalisations ont pour objectif de participer à la réduction des risques liés aux crues. En effet, la commune d’Amélie, durement touchée par le terrible Aiguat de 1940, reste un site sensible sur lequel il convient d’effectuer, en complément de travaux de protection, un entretien régulier de la végétation rivulaire afin d’éviter la création d’embâcles de grande dimension au niveau des ouvrages traversant le Tech (trois ponts et deux passerelles), et de limiter les risques de déstabilisation de berges par l’arrachement d’arbres. Ainsi, le Syndicat du Tech, en concertation avec la municipalité, a décidé de mettre en place des travaux de gestion de la ripisylve axés prioritairement sur la suppression des arbres à risques (gros peupliers, arbres morts et/ou instables) et des embâcles les plus importants. Outre les bénéfices attendus sur les écoulements, ces travaux, réalisés par l’Office National des Forêts et l’entreprise sous traitante ROCA, permettent, dans un secteur urbain, de favoriser l’accès aux berges en particulier pour les pêcheurs tout en conservant à la ripisylve son rôle écologique (habitat, zone de reproduction et/ou de nutrition) et paysager. Un suivi de l’évolution de ces peuplements sera effectué afin de déterminer le plus précisément possible la fréquence des entretiens ultérieurs afin de conserver des conditions d’écoulement optimales. Ces interventions s’inscrivent dans le Contrat de Rivière Tech en tant que mesures connexes à la mise en œuvre d’une politique globale de prévention et de maîtrise des risques sur la commune, objectif prioritaire s’il en est compte tenu des évènements passés. Henri SICRE, Président du SIVU du Tech, Alexandre REYNAL, Maire et les délégués municipaux (Paul DANTRAS, premier adjoint et Gilbert NEVE, conseiller municipal) ont par ailleurs initié une démarche d’information et de sensibilisation basée sur l’affichage de repères de crue. Le développement de cette culture et de cette conscience du risque contribuera également à conforter la politique de travaux de protection à l’étude sur le territoire communal.
 

Travaux d’entretien de la Rome sur la commune de Les Cluses

Durant le mois de mai, un véritable nettoyage de printemps a été réalisé sur les berges de la Rome dans la traversée du village de Les Cluses. A l’initiative de Monsieur Henri SICRE, Président du SIVU de Gestion et d’Aménagement du Tech et de Monsieur Alexandre PUIGNAU, Maire de Les Cluses, un chantier de restauration et d’entretien de la rivière a pu voir le jour. Concrètement, il s’agissait d’éliminer les arbres pouvant présenter un risque en terme d’écoulement sur une commune durement touchée par la crue de 1986. Les arbres morts, penchés, affouillés ou sénescents ont donc été recépés afin d’éviter les chutes de bois dans le cours d’eau. En effet, le bois mort mais également les arbres arrachés ou brisés sont potentiellement responsables de la création d’embâcles (barrages de bois) qui augmentent les risques de débordement et d’érosion. A propos de l’érosion des berges, les souches des arbres abattus ont été conservées pour le rôle stabilisateur de leur système racinaire. Les travaux, réalisés par l’entreprise COROMINAS, ont donc permis de dégager le chenal d’écoulement de la Rome tout en mettant en valeur une magnifique galerie d’aulnes très intéressante d’un point de vue écologique (auto épuration, accueil de la faune, ombrage…) et paysager. En attendant la réalisation de nouveaux chantiers de restauration prévus sur la Rome, sous maîtrise d’ouvrage du Syndicat du Tech, souhaitons que cette opération encourage les riverains à s’investir plus activement dans l’entretien de leur cours d’eau en évitant ainsi le retour à une situation de dégradation visible avant les travaux. 
 
TRAVAUX DE NETTOYAGE SUR LE RUISSEAU DE VILLELONGUE
 
Durant le mois de juillet, puis au début du mois de septembre, les riverains du ruisseau de Villelongue ont pu suivre l’avancement des travaux de nettoyage de la végétation implantée sur les berges mais également dans le lit de cet «oued » catalan au tempérament parfois imprévisible. Il est vrai que ce type de cours d’eau, à sec 8 mois sur 12, peut se mettre en charge très rapidement à la suite d’un gros orage et provoquer d’importants dégâts souvent accentués par la présence d’une végétation non entretenue. Ce nouveau chantier du Syndicat du Tech, mis en œuvre en concertation avec la Communauté de Communes des Albères, a été  réalisé par l’entreprise TDA/Soubielle sur les communes de Villelongue dels Monts et Saint Génis des fontaines. Lors de la réception du chantier, le lundi 29 septembre 2003, Henri SICRE, Président du Syndicat du Tech, ainsi que Messieurs Marc DECAUDIN représentant la mairie de Villelongue dels Monts, Pierre JEAN représentant la mairie de Saint Génis des Fontaines et Jacky SASTRE du service de la Police de l’Eau sont venus constater le rendu des travaux réalisés sur près de 3 km de berges.  Concrètement, l’élimination des rideaux de canne de Provence ainsi que des arbres malades ou morts risquant de tomber dans le cours d’eau et de provoquer des embâcles facilitera les écoulements durant les périodes de crue à venir. Naturellement, seul un entretien régulier peut assurer la pérennité de ces travaux et nous encourageons vivement les propriétaires riverains à y participer.
 
2005:

Le Campalé fait peau neuve
 
Vendredi 23 septembre 2005 a eu lie la réception des travaux de restauration et d’entretien de la végétation encombrant les berges du ruisseau le Campalé à Saint Génis des fontaines. Les personnalités présentent à cette réception (de gauche à droite ) : M. JL.GOT (secrétaire général de St Génis des fontaines), M. Y. SOUBIELLE (entreprise TDA), M. H. SICRE (Président du SIVU du Tech), M. M BERDAGUER (Maire de St Génis des fontaines), M. R. LOPEZ (adjoint au Maire) et M. J. MONTORIOL (adjoint au Maire) ont pu apprécier la qualité des travaux réalisés par l’entreprise TDA Soubielle.
Grâce à une enveloppe de près de 11 000 € TTC, le Syndicat du Tech ou SIVU du Tech, à pu dégager plus de 1280 m de linéaire de berges sur le Campalé et environ 300 m de linéaire sur un autre affluent : le ruisseau de la Bernède.
Les travaux ont été orientés en priorité sur l’amélioration des conditions d’écoulement du ruisseau qui collecte une partie des eaux pluviales de la déviation 618 et de l’ancienne route de Saint Génis. Les massifs de roseaux ont été  broyés avant la réalisation d’un léger curage effectué afin de retrouver un fil d’eau convenable correspondant à la notion de « vieux fonds vieux bords ».
Comme après chaque chantier, le Syndicat du Tech et les représentants de la commune de St Génis encouragent vivement les propriétaires riverains à assumer leur obligation d’entretien (article L 215-14 du Code de l’environnement). Un entretien annuel, simple et peu coûteux, permet effectivement de garantir des capacités d’écoulement maximales et réduit ainsi les risques de débordement et de déstabilisation de berges.


 
Prats de Mollo : à la reconquête des berges du Tech
 
 
L’état des lieux réalisé durant l’hiver 2005 par le SIVU du Tech, la commune de Prats de Mollo et les pêcheurs locaux  sur l’encombrement des berges du Tech dans la traversée du village a encouragé la programmation de travaux de débroussaillage.
Il est vrai que l’abandon des techniques traditionnelles d’entretien des berges accentué par la présence d’une plante particulièrement envahissante (le buddleïa ou arbre à papillons) a favorisé le développement d’une végétation exubérante avec pour conséquence des problèmes liés aux risques d’inondations, d’accessibilité aux berges, de diminution de la diversité et de la productivité biologique des milieux aquatiques et rivulaires sans oublier les problèmes paysagers.
La dynamique lancée en novembre 2004 suite aux travaux réalisés par le SIVU du Tech sur le Canidell (affluent du Tech sur la commune de Prats de Mollo) devait donc être poursuivie par les travaux sur le Tech lui même. C’est ainsi que durant le mois de mai 2006 les entreprises COROMINAS et DA SILVA DA ROCHA ont réalisé les travaux de restauration des berges du Tech entre le pont du camping St Martin et la passerelle au droit de la maison de retraite soit environ 2 km de cours d’eau.
Le mardi 04 juillet 2006, le Président du SIVU du Tech , le Député Henri SICRE accompagné des élus de la commune représentés par M. X adjoint au Maire, M. L. ROIG, délégué du SIVU du Tech, du représentant du Conseil Supérieur de la Pêche J. LEZEAU, du représentant de l’Association de pêche locale M. PRUJAT et du technicien du SIVU du Tech ont pu constater la qualité des réalisations.
Ces travaux déclarés d’Intérêt Général et d’un montant de 18 212 €TTC ont été financés par le SIVU du Tech grâce à la participation de l’Agence de l’Eau, de l’Europe et du Conseil Général à hauteur de 90% dans le cadre du Plan de lutte contre les inondations et les crues torrentielles porté par le SIVU.
Avant de clôturer la réception des travaux tous les participants ont insisté sur la nécessité de réaliser un entretien régulier de ce linéaire de cours d’eau. Qu’il s’agisse de l’intervention des pêcheurs, de la mise en place d’un troupeau communal destiné à l’entretien des friches, de la participation des riverains ou encore de la création éventuelle d’une équipe verte par le SIVU du Tech, toutes les propositions formulées sont les bienvenues car elles vont dans le sens d’une meilleure prise en compte de l’entretien des cours d’eau.
 
2006

Entretien de cours d’eau au Tech
 
 
Le samedi 25 février 2006 les berges du Tech, sur la commune du même nom, ont connu une certaine effervescence.
La gelée matinale n’a pas suffi à décourager les bénévoles venus en découdre avec l’entretien de la rivière et une plante particulièrement envahissante : le buddleïa (lilas du Japon).
Ainsi, à l’instar des opérations réalisées par les associations de pêche de Prats de Mollo, Arles sur Tech et Maureillas, les membres de la société de pêche locale, épaulés pour l’occasion de bénévoles de la Fédération de Pêche et de l’Association de Pêche d’Arles sur Tech se sont lancés dans la bataille grâce au matériel mis à disposition par le Syndicat du Tech dans le cadre d’une convention signée en 2005.
Les travaux consistaient à réaliser un nettoyage sélectif de la végétation présente sur les berges du Tech, au niveau de sa confluence avec la Coumelade.
Après un café/croissants bien venu et durant près de 4h00, les bénévoles ont coupé, taillé, brûlé et débroussaillé les massifs denses de buddleïa afin de redonner au cours d’eau un aspect accueillant aussi bien pour les utilisateurs (pêcheurs, promeneurs…) que pour la faune et la flore autochtone.
Grâce à leurs efforts 600 mètres de berges ont pu retrouver des conditions idéales à la pratique du loisir pêche tout en favorisant également la prévention des risques liés aux crues.
Fatigués mais convaincus du bien fondé de leur action, les participants ont clôturé dans la bonne humeur cette matinée de travail par un repas pantagruélique « chez Jeanne ».
Félicitations donc à tous les participants et souhaitons que ce type de manifestation soit reconduit l’année prochaine sur d’autres secteurs de la vallée du Tech et avec toujours plus de bénévoles. Si vous souhaitez participer n’hésitez pas à contacter la  Fédération de pêche au 04.68.66.88.38 ou le Syndicat du Tech au 04.68.87.08.78.
 

Restauration et entretien sur la rivière de Lamanère

Le syndicat intercommunal de Gestion et d’Aménagement du Tech a récemment réalisé des travaux de nettoyage de la végétation des berges de la rivière de Lamanère. Sur le linéaire de cours d’eau (880m) situé en amont immédiat de la traversée du village, certains tronçons laissés à l’abandon depuis plusieurs décennies, présentaient des signes inquiétants de dépérissement de la végétation arborée.
Un grand nombre d’arbres morts debout ou couchés en travers du cours d’eau laissaient craindre la constitution d’embâcles, lors d’une crue, au niveau des ouvrages de franchissement (3 ponts et une passerelle).
C’est l’entreprise liège et suberaies qui a eu la charge de la réalisation des travaux pour un montant de 5 471.70 € TTC financé par le Syndicat du Tech avec la participation de l’Europe, de l’Agence de l’Eau et du Conseil Général des PO.
La réception des travaux a été réalisée le 14 février 2006 en présence de Madame Yvette JULIA (Maire de Lamanère), de Monsieur Philippe RAUGNIER (délégué au Syndicat du Tech pour la commune de Lamanère) et de Messieurs Franck SELLON (entrepreneur) et Aurélien CHABANNON (Technicien au Syndicat du Tech).
Elle a notamment permis de constater la qualité des travaux et d’aborder la question primordiale de l’entretien régulier à mettre en œuvre dans les années à venir. Sur ce dernier point, les propriétaires riverains sont encouragés à respecter leurs obligations en vertu de l’article L 215.14 du Code de l’Environnement.

Nettoyage des berges de la Rome au Perthus
 
Le jeudi 30 novembre 2006, s’est tenue la réception des travaux de restauration et d’entretien des berges de la Rome sur la commune du Perthus.
Le Président du Syndicat du Tech, le Député Henri SICRE, a détaillé aux élus de la commune, représentés par Madame VERT NIBET (Maire), et Messieurs TOCABENS (adjoint) et VERDAGUER (Conseiller Municipal)  ainsi qu’aux représentants de la Police de l’Eau et de la Police de la Pêche Messieurs GUIOT, COURTES et MANAUT, les caractéristiques du chantier. Les participants ont notamment apprécié la qualité des travaux réalisés par l’entreprise Liège et Suberaies de M. SELLON pour un coût total de 4 700 €TTC.
Ce nettoyage des berges réalisé en lieu et place des riverains dans le cadre d’une Déclaration d’Intérêt Général a été orienté sur la gestion des grands arbres penchés ou couchés en travers du cours d’eau ainsi que sur l’enlèvement de nombreux déchets encombrants (caddies, vélos, tôles…). L’objectif étant de diminuer les risques de création d’embâcle (barrage de bois) en période de crue au niveau du magnifique pont médiéval restauré dernièrement et de la station d’épuration communale implantée en aval.
Rappelons que le Syndicat du Tech qui regroupe l’ensemble des communes de la vallée du Tech a bénéficié pour cette réalisation du soutien financier de l’Etat (30%), du Conseil Général (20%), du Conseil Régional (5%) et de l’Agence de l’Eau (25%).
Souhaitons que cette intervention de restauration de la végétation relativement lourde encourage les propriétaires à entretenir régulièrement leurs parcelles dans le respect de leurs obligations (article L 215-14 du Code de l’Environnement). Dans ce cadre le Syndicat se tient à leur disposition pour tout conseil et détermination des mesures à envisager (itinéraire technique). Contact Syndicat du Tech : Aurélien CHABANNON (technicien rivières) au 04.68.87.08.78.


Poursuite des travaux sur la Rome et le Maureillas
 
Depuis 5 ans, dans le cadre de ses programmations de travaux, le Syndicat du Tech mène des opérations de restauration et d’entretien des berges et du lit des deux principaux cours d’eau de la commune de Maureillas las Illas que sont le Maureillas et la Rome. Plusieurs tranches de travaux ont ainsi été réalisées au niveau du Prat de la fargue, en amont de l’autoroute A9 et dernièrement sur la Rome du pont rouge à la limite communale avec Les Cluses et sur le Maureillas au niveau du pont de las Illas.
Ces travaux réalisés par les entreprises DA SILVA DA ROCHA et COROMINAS SA pour la Rome et ATOUT Aspres 66 pour le Maureillas ont été réceptionnés par le Président du Syndicat du Tech, le Député Henri SICRE et le Maire de Maureillas las Illas, Monsieur Jean-Daniel AMIOT le 18 septembre 2006.
Ce sont près de 2 200 mètres de berges qui ont ainsi été débarrassés des arbres les plus menaçants (arbres morts, penchés, déracinés…) dans un objectif de diminution des risques de création d’embâcles (barrages de bois) lors des crues.
Ces deux réalisations d’un montant total de 16 329 € TTC ont pu être mises en œuvre par le Syndicat du Tech grâce aux aides obtenues auprès de l’Agence de l’Eau, du Conseil Général et de l’Europe. 
Afin de conserver un état satisfaisant des cours d’eau, un entretien devra être réalisé tous les 4 à 5 ans sur ces mêmes secteurs et nous encourageons vivement les propriétaires riverains à remplir leurs obligations légales (Art. L215.14 du Code de l’Environnement). Précisons enfin que des travaux seront prochainement menés sur le secteur aval de la Rome, entre le Tech et l’autoroute sur les communes de Maureillas las Illas et Le Boulou.
 
Travaux sur le Tech à Ortaffa
 
Au cours des mois de décembre 2005 et janvier 2006, le Syndicat Intercommunal de Gestion et d’Aménagement du Tech (SIVU du Tech) a réalisé des travaux de restauration et d’entretien du lit et des berges du Tech sur la commune d’Ortaffa.
Le chantier, réalisé par l’entreprise COROMINAS SARL pour un montant de 9 077.28 €TTC, a été financé avec l’aide de l’Europe (programme Interreg III A) à hauteur de 50 % et de L’Agence de l’Eau (40%), le SIVU du Tech conservant une part d’autofinancement de10%.
Les travaux ont consisté à éliminer de manière sélective la végétation implantée dans le lit du Tech et sur les enrochements de protection des berges dans le secteur du passage à gué d’Ortaffa.
Les objectifs étaient de limiter les risques de déstabilisation des berges par la chute d’arbres de grande dimension et de favoriser l’écoulement de l’eau en période de crue.
La réception des travaux s’est tenue le jeudi 09 février 2006 en présence de M. Guy BENS, délégué du SIVU du Tech et représentant la commune d’Ortaffa, de M. Lionel GUIOT et Jean-Paul COURTES du service de la Police de l’Eau à la DDAF et des représentants de l’entreprise réalisatrice et du SIVU du Tech.
Dans un souci de cohérence des actions de gestion des cours d’eau menées par le SIVU du Tech, il a été rappelé que d’autres réalisations sont programmées pour l’année prochaine en amont du passage à gué cette fois. 

Nettoyage des berges du Castell à Serralongue
 
Durant le mois de mai 2006, la rivière de Castell dans la traversé du paisible hameau du Grau à Serralongue, a été l’objet de travaux de nettoyage de berges.
Le mardi 04.07.2006, le Président du SIVU du Tech, le Député Henri SICRE accompagné des élus de la commune représentés par le M. le Maire, J.M. BOSCH, M. L. OLIVE et A. DUBOIS (délégués au SIVU du Tech à la commune de Serralongue), ont pu apprécier la qualité des travaux réalisés par l’entreprise DA SILVA DA ROCHA et l’équipe d’insertion de l’Institut Départemental de l’Enfance et de l’Adolescence d’Elne.
En présence de M. J LEZEAU représentant le Conseil Supérieur de la Pêche et du Technicien du SIVU du Tech, la nature des travaux a été explicitée. Il s’agissait en effet de favoriser l’écoulement du Castell en intégrant les problématiques écologique (espèces envahissantes, peuplements piscicoles…) et paysagère.
C’est pourquoi une sélection rigoureuse a été effectuée sur les arbres présentant des risques de chute ou d’arrachage et sur certaines essences envahissantes (robinier, buddleïa).
C’est finalement grâce à la participation financière de l’Agence de l’eau, de l’Europe et du Conseil Général que les travaux ont pu voir le jour avec un autofinancement de 10% assumé par le SIVU du Tech.
Souhaitons que ces travaux d’intérêt général, puisqu’ils bénéficient aux différents utilisateurs du milieu (propriétaires, pêcheurs, promeneurs…) et plus généralement dans un objectif de réduction des risques de crues et de valorisation écologiques des milieux, puissent être pérennisés dans le temps par un entretien régulier.

Entretien de cours d’eau
 
Jeudi 09 mars 2006 s’est tenue la réception des travaux de restauration et d’entretien de la rivière de Saint Christophe (St Cristau) à Montesquieu des Albères.
Messieurs Cyril de FOUCHER et Jean-Pierre MIAS, délégués du Syndicat du Tech représentant la commune, ont pu apprécier la qualité des travaux réalisés par l’Office National des Forêts durant le mois de Février 2006.
En présence de Jean-Paul MANAUT (Conseil Supérieur de la Pêche) et de Guy MAILLARD (ONF), le représentant du Syndicat du Tech a rappelé les caractéristiques du chantier. Les travaux de débroussaillage et de coupe d’arbres à risques ont été effectués sur un linéaire de 3300 m pour un montant de 8759.50 €TTC.
Cette réalisation qui fait suite aux travaux de 2004 réalisés sur la partie amont du cours d’eau a été prise en charge par le Syndicat du Tech dans le cadre d’une Déclaration d’Intérêt Général et grâce aux financements du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable (30%), de l’Agence de l’Eau RMC (25%), du Conseil Général (20%) et du Conseil Régional (5%) ; les 20% restant étant assumés par le Syndicat. 
Souhaitons que l’amélioration des conditions d’écoulement du Saint Christophe ainsi que la valorisation écologique et paysagère de cette zone humide encouragent les propriétaires riverains à effectuer l’entretien régulier de leurs berges comme les y obligent la réglementation.

Entretien des berges du Tech à Saint Jean Pla de Corts
 
Le jeudi 29 juin 2006 a eu lieu la réception des travaux de nettoyage des berges et du lit du Tech sur la commune de Saint Jean Pla de Corts, en présence de M. Henri SICRE, Président du SIVU du Tech, de M. Jean Luc IRIBARNE, délégué du SIVU à la commune de St Jean, de l’entreprise COROMINAS, réalisatrice des travaux et du technicien et des stagiaires du SIVU du Tech.
Les travaux d’un montant total de 21 858 €TTC ont pu être réalisés par le SIVU du Tech grâce à l’aide financière de l’Europe, de l’Agence de l’Eau, du Conseil Général, de la Région et du Ministère de l’Environnement.
Les réalisations ont concerné principalement trois secteurs.
- Au niveau du pont de Saint Jean Pla de Corts un broyage de la végétation a été effectué sur 50 m de linéaire en amont des arches pour limiter le risque d’embâcles en période de crue.
- Sur la digue de protection du camping des 2 vallées, c’est un abattage sélectif des arbres présentant des risques de déstabilisation du talus par arrachement qui a été réalisé. Ces arbres, en majorité de vieux peupliers malades, ont été coupés, billonnés et laissés à la disposition des propriétaires riverains pour enlèvement. Les billons ainsi que les branches ont été coupés en 1 m ou 50 cm de long afin de ne pas constituer d’obstacle majeur si une crue devait les emporter.
- Enfin, un atterrissement (banc de galets implanté dans le lit du Tech) de près de 4 hectares a été traité suivant un mode opératoire ayant prouvé son efficacité dans un double objectif de remobilisation des sédiments dans un secteur largement déficitaire (le niveau du lit du Tech a baissé de 3 m par rapport à la cote de 1922) et d’augmentation de la capacité découlement de l’eau à proximité d’enjeux importants (campings). Dans un premier temps l’atterrissement a été débarrassé de la végétation jouant un véritable rôle de peigne lors des crues puis un ripage (labour) a permis de casser l’homogénéité des sédiments dans l’attente d’une crue mobilisatrice.
En complément de ces différentes actions un enlèvement de plusieurs mètres cubes de déchets et d’une carcasse de véhicule a été réalisé afin d’encourager une reconquête écologique de ses milieux particulièrement affectés par l’encaissement du lit du Tech.

Nettoyage de rivières à Saint Marsal
 
Dans le cadre de ses missions de restauration et d’entretien des cours d’eau, le Syndicat du Tech dont l’action s’étend à l’ensemble du bassin versant n’oublie pas les communes présentent sur les affluents aussi modestes soient-elles. Ainsi, dans le courant du mois de mai 2006 le Syndicat a entrepris des travaux sur deux cours d’eau affluents de l’Ample à Saint Marsal. Ces cours d’eau au régime torrentiel exacerbé par notre climat méditerranéen présentaient un encombrement de leurs lits et de leurs berges important potentiellement responsable d’embâcles (barrages de bois) dans un secteur à enjeux forts puisque situé au niveau de deux ponts sur la route Départementale D 618.
Les travaux d’un montant de 3 268 €TTC, réalisés par l’entreprise d’insertion bois et environnement représentée par Alice PALOU sa directrice, son coordinateur des travaux Gilles VARGAS et l’équipe technique ont pu être réalisés grâce à l’aide financière de l’Agence de l’Eau, du Conseil Général et de l’Europe.
Lors de la réception des travaux réalisée le 20 juillet 2006, Henri SICRE, Président du Syndicat du Tech, a pu apprécier la qualité des réalisations en compagnie de M. René COSTE Maire de St Marsal, de M. Camille COSTE conseiller municipal vice-Président du Syndicat et du Technicien du Syndicat.
La fin de cette réunion c’est soldée par un double constat : l’abandon généralisé de l’entretien des berges par les riverains et ce malgré leurs obligations réglementaires et la nécessité d’une prise de conscience collective devant cette problématique d’intérêt Général. 

Grand nettoyage pour la Rivière de Villelongue
 
Afin d’assurer un bon écoulement de l’eau en période de crue et éviter ainsi la constitution d’embâcles (barrage de bois) au niveau des ponts, le Syndicat du Tech a entrepris dernièrement des travaux de nettoyage des rivières de la commune de Villelongue dels Monts.
Ce sont près de 4 800 mètres de linéaire de berges sur le Villelongue et son principal affluent l’Hort del Forro qui ont ainsi été débarrassés d’une végétation non entretenue et en particulier des arbres morts couchés en travers du lit ou menaçant de tomber.
Les élus et les administrations (Police de l’Eau et Police de la Pêche) présents lors de la réception de chantier menée sous la conduite du Président du Syndicat, le Député Henri SICRE, ont pu constater la qualité des réalisations mises en œuvre par les entreprises Bois et Environnement d’Argelès sur mer et Service Environnement de Maureillas las Illas.
Ces travaux déclarés d’Intérêt Général ont été financés par le Syndicat du Tech avec l’aide technique et financière de différents partenaires (Agence de l’Eau, Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, Conseil Général, Conseil Régional et Europe). L’Hort del Forro a notamment été nettoyé dans le cadre d’un Programme Européen INTERREG qui prévoit des échanges méthodologiques entre le Syndicat du Tech et le Consorci Alba Ter implanté en Catalogne Sud. 
Cette matinée de terrain a été agréablement clôturée par un apéritif offert par la Mairie de Villelongue dels Monts au cours duquel Monsieur le Maire a insisté sur la nécessité de réaliser un entretien régulier des cours d’eau en rappelant les obligations réglementaires des riverains.

 

2007



Nettoyage des berges du Tech par les pêcheurs d’Arles sur Tech

 
Le mercredi 14 mars 2007, les pêcheurs de l’association de pêche d’Arles sur Tech, présidée par M. Robert DALOS épaulés de représentants de l’association de pêche du Tech, ont entrepris une opération de nettoyage des accès à la rivière au niveau du parcours de pêche « No Kill » situé au pied du centre sportif de la Bailli.
Sur près de 800 mètres de linéaire plusieurs chemins ont été débroussaillés pour permettre aux pêcheurs d’accéder plus facilement au bord de l’eau. Ces travaux entrepris dans le cadre du partenariat entre les pêcheurs locaux, la Fédération de Pêche et le Syndicat du Tech sont de nature à encourager le développement du loisirs pêche tout en offrant un parcours de détente ouvert à tous dans un cadre naturel préservé.
Grâce au près de matériel d’entretien du Syndicat du Tech (débroussailleuses, tronçonneuses et autres petits outils) et surtout à la vaillance des bénévoles, la matinée fut productive le tout dans une ambiance particulièrement amicale qui s’est prolongée lors du délicieux repas pris en commun au centre sportif de la Bailli.

Ces travaux d’entretien s’inscrivent en parfaite complémentarité des travaux de restauration lourds menés par le Syndicat du Tech sur la berge opposée (côté aire de pique nique). Reconnaissons qu’il est plus facile d’intervenir régulièrement par un entretien léger suite à des réalisations réservées à des entreprises spécialisées. Dans ces conditions nous ne pouvons que féliciter les bénévoles ayant participé à cette opération en leur donnant rendez-vous l’année prochaine avec, souhaitons-le, encore plus de bras pour les aider. 

L’Entretien des Parcours de Pêche
 
Depuis plusieurs années le Syndicat du Tech s’engage aux côtés de la Fédération de Pêche des Pyrénées Orientales et des pêcheurs de la vallée pour promouvoir ce loisir notamment à travers l’entretien de parcours de pêche.
Plusieurs journées de nettoyage sont programmées ou ont déjà eu lieu dans cette période d’effervescence encadrant la période de l’ouverture de la pêche à la truite. 
C’est l’association de pêche du Tech, présidée par M. Jean PATROUIX, qui a ouvert le bal des débroussailleuses et des sécateurs mis a disposition par le Syndicat du Tech.
Samedi 17 février 2007, sous un ciel menaçant, les courageux bénévoles de l’association locale épaulés de leurs collègues d’Arles sur Tech ont entrepris le nettoyage du secteur de travaux restauré l’an dernier.
Les rejets de buddleïa (une espèce envahissante) n’ayant pas eu le temps de repousser démesurément, le linéaire de l’an dernier fut repris et dépassé d’environ 50 m.
Au total 325 m de berges situées dans la traversée du village du Tech au niveau de la confluence avec la Coumelade ont ainsi été débroussaillés pour le plus grand plaisir des pêcheurs et des autres utilisateurs du site.
Malgré une pluie soutenue en fin de matinée, l’ensemble des participants a pu se réchauffer autour d’un délicieux et très sympathique repas pris en charge par l’association de pêche du Tech.
 Mais les efforts des pêcheurs pour la sauvegarde de leur patrimoine ne s’arrêtent pas là puisque les associations de Pêche de Prats de Mollo, de Serralongue et d’Arles sur Tech ont d’ores et déjà effectuées leurs chantiers respectivement sur le Tech à Prats, sur le Castell au lieu dit Galdarès et sur le Tech à la Bailli à Arles sur Tech.
Enfin, l’association de Pêche d’Amélie les bains devrait prochainement organiser une journée supplémentaire.

Alors si vous souhaitez participer à ces journées de nettoyage particulièrement amicales n’hésitez pas à contacter vos associations locales ou la Fédération des PO au : 04.68.66.88.38.
 

Le CFPPA du Boulou à l’assaut des berges du Tech à Arles
 
Dans le cadre des travaux de restauration et d’entretien de la végétation riveraine du Tech et de ses affluents, le Syndicat du Tech suit une méthode de hiérarchisation des interventions validée par les différentes administrations compétentes. Ces Schémas de restauration et d’entretien permettent de définir précisément les secteurs à enjeux qui doivent être pris en compte de façon prioritaire.
L’enjeu de protection des personnes et des biens étant primordial, il est logique que la plupart des travaux réalisés par le Syndicat du Tech depuis 6 ans aient été orientés vers un objectif de réduction de la vulnérabilité face au risque de crues et d’inondations. Les opérations de restauration de cours d’eau entreprises sont souvent lourdes puisqu’elles concernent des secteurs à l’abandon depuis plus de 50 ans.
Les réalisations de cette fin d’année 2006 effectuées sur le Riuferrer et celles mise en œuvre en ce début d’année 2007 sur le Tech en amont du pont de la RD 115 concernent principalement l’objectif « risques » avec une volonté de limiter la constitution d’embâcles de grande dimension au niveau des ponts d’Arles et d’Amélie en période de crue violente.
Toutefois, le Syndicat ne néglige pas les objectifs que l’on pourrait considérer comme secondaires tels la valorisation paysagère ou l’amélioration de l’accessibilité pour les usages de loisirs (promenade, pêche…).
C’est dans ce contexte que le Syndicat a proposé à la commune d’Arles sur Tech la mise en place d’un chantier de débroussaillage des berges du Tech au droit du village en partenariat avec le CFPPA (Centre de Formation Professionnel Pour Adultes) du Boulou.
Effectués durant le mois de février 2007, les travaux ont permis de nettoyer environ 800 mètres de berges encombrées de ronces, de buddleïa (arbres aux papillons) et d’autres obstacles limitant grandement l’accès au cours d’eau.
Cette initiative a bien entendu été saluée par les pêcheurs locaux mais aussi par les promeneurs et autres amoureux de la nature.
Enfin, la réception des travaux, effectuée le 13 février dernier a été l’occasion pour les élus de la commune de féliciter l’équipe du CFPPA pour la qualité de leur travail et la remarquable motivation de ce groupe de 12 personnes dont l’objectif à terme est d’œuvrer en tant que professionnels dans le domaine de l’aménagement rural. Avis aux recruteurs éventuels …
Souhaitons par ailleurs que le civisme de chacun des utilisateurs de ce site permette de conserver les lieux dans un état de propreté exemplaire. 


Ensablement du St Laurent : des travaux expérimentaux

 
Qui a connu la rivière de Saint Laurent de Cerdans il y a une trentaine d’années se souvient certainement de la quantité prodigieuse de poissons qu’elle hébergeait. Les truites étaient bien entendu très nombreuses et accompagnées de barbeau méridional (barbeau truité) et même de quelques courageuses anguilles qui faisaient la joie des pêcheurs locaux. Aujourd’hui le constat est plutôt déprimant voir alarmant. Le sable, issu de l’érosion d’arènes granitiques très présentes dans ce secteur du haut Vallespir, s’est accumulé dans le lit des cours d’eau remplissant les gouffres et colmatant les moindres anfractuosités privant ainsi les poissons de leurs lieux d’habitat et de reproduction. Les exploitations forestières avec en particulier l’ouverture de nombreuses pistes de débardage semblent être les vecteurs privilégiés de cet ensablement. Du coup, le peuplement piscicole s’est réduit comme peau de chagrin au point d’inquiéter sérieusement les deux principaux gestionnaires de cette ressource piscicole que sont l’Association de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de St Laurent présidée par Mr BOSCH et la Fédération de Pêche des Pyrénées Orientales. Mais que faire pour retrouver les truites d’antan ? Afin d’y voir un peu plus clair, une étude a été lancée. C’est ainsi qu’un partenariat est né entre le Syndicat du Tech et les deux partenaires précités sur la base d’un stage réalisé par Magali MARIMON une étudiante en BTS gestion et protection de la nature. La première phase du stage fut consacrée à l’état des lieux avec notamment une pêche électrique d’inventaire et une cartographie très précise de la rivière dans le secteur de la traversée du village mis en réserve depuis plusieurs années. La pêche d’inventaire réalisée par une équipe de bénévoles encadrées par la Fédération de pêche a confirmé la faiblesse du peuplement : 51 poissons capturés (truites et barbeaux confondus) pour 160 mètres de linéaire, seulement 4 truites d’une taille supérieure à 20 cm et surtout 1 seul alevin de l’année démontrant le déficit de la reproduction naturelle. La deuxième phase, le diagnostic, a permis de confirmer l’impact négatif de l’ensablement et d’ébaucher les premiers travaux à mettre en œuvre. Ne manquait plus qu’à réaliser des petits aménagements expérimentaux sur un site pilote appartenant majoritairement à la commune de St Laurent. L’objectif était de diversifier l’habitat du poisson en créant de nouvelles caches sous les cailloux et les berges, des différences de vitesse de courant et de profondeur tout en encourageant le départ du sable sur certains secteurs. Après l’obtention des autorisations nécessaires auprès des services de l’état (DDAF et CSP), ce fut chose faite les 27 et 28 mars derniers grâce à la participation d’étudiants de l’IUT de Perpignan (département génie biologique) qui ont fait preuve d’une bonne dose de courage et de volonté pour aménager deux tronçons de rivière très dégradés. Dorénavant, un suivi régulier sera réalisé sur ces deux sites expérimentaux afin d’évaluer l’efficacité des réalisations ainsi que leur pérennité dans le temps face aux crues. Des améliorations nécessaires pourront être apportées si besoin, et l’opération sera reproduite sur d’autres linéaires si le suivi en montre l’efficacité. Enfin, souhaitons qu’à l’avenir les projets d’aménagement sylvicole prennent en compte les problèmes d’ensablement et limitent ainsi la dégradation des milieux aquatiques.



Syndicat Intercommunal
de Gestion et d'Aménagement du TECH

2, rue Jean Amade - B.P. 121
66401 CERET Cedex
04 68 87 08 78

SAGE TECH-ALBERES
SIGA TECH
2, rue Jean Amade - B.P. 121
66401 CERET Cedex
04 68 87 08 78

Cliquez ici pour nous contacter par email



Qui sommes-nous?
Nos missions
Nos statuts
Organigramme
Comptes-rendus
Nos partenaires
Gouvernance territoriale
Contexte géographique
Eau et milieux naturels
Les communes
Les acteurs locaux
Un territoire de contrastes
Qualité
Quantité
Prévention des risques
Gestion des milieux
Biodiversité
Information sensibilisation
Le SAGE
Le Contrat de Rivière
Le PAPI
SRE
Natura2000
Les défis du 8ème Programme de l'Agence de l'eau RMC
Les études
Les travaux
Assistance & conseils
Outils et actions pédagogiques
Entre Tech et Ter
ATE 2
Glossaire Franco-Catalan
L'entretien des cours d'eau
Eau et urbanisme
SDAGE et PDM
Exp'O
Bibliographie
Le SAGE
Contexte règlementaire
Moyens d'action
pilotage
Processus d'élaboration
Mise en oeuvre
Actualité
Ses origines
Son périmètre
Son avancement
La CLE Tech-Albères
Le bureau de CLE
Les commissions
La structure porteuse
Documents produits